Festival coréen 

Hiiii,

Je reviens aujourd’hui avec des critiques du festival coréen. J’ai eu la chance d’être présente au deuxième festival coréen à la mairie du quinzième arrondissement. Et voici les trois mots qui peuvent décrire l’ambiance de l’événement : populaire, queue, chaleur. Ayant sous estimée la popularité des séries coréennes, les organisateurs ont pensés que le festival n’aura pas une forte influence. Par conséquent, l’espace pour le festival n’était pas suffisamment grande. Les stands étaient peu nombreux, et de ce fait, les queues pour chaque stands étaient interminable. Mais nous avions tout de même attendu 45 minutes afin de déjeuner. Les prix étant abordable, nous avions pu goûter au brochette d’eomuk et au toppokki.

Le Toppokki est un plat coréen que tout le monde peut apprécier. Les gens l’aiment vraiment et en mangent souvent. Généralement, nous le faisons cuire avec des gâteaux de riz, de la pâte de piment, de la pâte de poisson bouilli, des poireaux etc. Le goût peut-être un peu différent. Le Toppokki se caractérise par un goût très épicé.

L’eomuk est de la pâte de poisson pilé et étuvé, le bouillon d’eomuk est fait avec du dasima (sorte de laminaire comestible servant à aromatiser les soupes), des anchois, et du radis. Dans la rue, l’eomuk est vendu en brochettes. On mange l’eomuk après l’avoir trempé dans de la sauce de soja. Quand en hiver il fait froid, on mange l’eomuk avec un bouillon chaud. Ainsi, le corps se réchauffe. Depuis peu, il y a de l’eomuk rouge, de l’eomuk au fromage, de l’eomuk à la seiche, etc. Il y en a beaucoup de sortes.

Il y avait aussi des brochettes de saucisses panés, des galettes aux kimchi, du gimbap et beaucoup d’autres spécialités coréens.

Les responsables des stands d’activités étaient très accueillants. Ils avaient pour but de faire découvrir la culture coréenne aux français. On pouvait faire écrire à l’encre noir nos prénoms en coréen ou apprendre à écrire le coréen. Et encore, ce n’est pas tout.

Nous avions eu droit à de multiples spectacles, dont les dances et le concours de jeunes talents.

Je ne peux te dire qui a gagner chaque concours. Toutefois, on a subit la chaleur, le manque d’espace et de chaises durant cinq heures… sans exagération ! Et je dois t’avouer qu’avoir mal au dos ne m’a pas encourager à rester jusqu’à la fin de l’événement.

Mais si c’était à refaire, je me rendrai encore au festival afin de profiter du beau temps et de la bonne ambiance.

XOXO,

Stylishturkish.

BONUS : Voici des bonnes adresses où trouver ton bonheur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s